Le Rat

Le Rat

Alimentation

Les rats domestiques ne sont pas totalement végétariens. Leur alimentation est essentiellement végétarienne, mais il leur faut aussi un peu de protéines animales de temps en temps. Veillez à ce que leur alimentation soit variée et équilibrée, en leur donnant un mélange raisonnable de graines, de produits frais, de fourrage et de choses à ronger.
Les rats absorbent leur nourriture tout au long de la journée. Il suffit donc que vous les nourrissiez une seule fois par jour, à heure fixe.

Nourriture de base : les graines

Les rats de compagnie étant de plus en plus appréciés; on trouve en magasin des produits alimentaires de plus en plus diversifiés. Certaines marques fabriquent désormais de la nourriture correcte pour rats. Ne leur donnez pas de nourriture sèche pour lapins ou cochons d'Inde. Prévoyez environ 20 à 30 g de graines par animal et par jour. Veillez à ce qu'elles ne soient pas stockées quelque part dans la cage pour les jours difficiles.
Les aliments frais : Les aliments aqueux et les légumes doivent aussi figurer au menu quotidien des rats, qui aiment la plupart des salades, des fruits et des légumes. Ne donnez pas de foin, d'herbe ou de trèfle, les rats ne les digèrent pas. Renoncez aussi au chou, qui provoque des flatulences. Les agrumes ne doivent être donnés qu'en petite quantité à cause de leur acidité, réservez-les aux friandises ou aux récompenses. Comme légumes, vous pouvez donner, notamment, des tomates, du concombre, des avocats, des courgettes, des carottes ou des poivrons. Parmi les fruits qui plaisent, il y a l’ananas, les pommes, le melon, le raisin, les fraises ou les bananes.

Les petits plus

De temps en temps, les rats doivent avaler un peu d'aliments caloriques qui les rassasient et contiennent de l'amidon, comme les pâtes, les pommes de terre et le riz (cuits, bien entendu I). Une petite cuillère tous les 2 ou 3 jours leur fera le plus grand bien.
Les friandises doivent rester exceptionnelles, sans figurer au menu Quotidien. Nos petits gourmets apprécient particulièrement le yaourt et le fromage blanc, les fromages doux, un œuf dur, les noix et les noisettes, un petit morceau de viande de bœuf ou de poulet, ou encore des vers de farine.

Pour les dents

Les rats sont des rongeurs qui ont besoin d'objets à mordiller pour s’occuper et se limer les dents. Des branches d'arbres fruitiers, de hêtre ou de noisetier, font très bien l'affaire. Le pain rassis, mais non moisi, est aussi bien accepté. Une noisette avec sa coquille les occupera pendant un bon moment.

Les mites de farines

Attention aux nuisibles dans les produits pour animaux ! Les mites de farine et leurs vers logent parfois dans les paquets de nourriture sèche. Ces parasites peuvent s'en prendre à d'autres produits alimentaires. Une fois qu'ils sont installés, il est difficile de s’en débarrasser. Dès l'achat, transvasez les graines dans un récipient hermétique et vérifiez bien qu'il ne contient pas de mites.

Les carottes ne plaisent pas seulement aux lapins, le fromage est une denrée très recherchée, mais n'en donnez pas tous les jours !

Tous les jours : des graines, des aliments frais (fruits, légumes, salade), des choses à ronger, de l'eau fraîche.
Tous les 2 ou 3 jours : un peu d'aliments contenant de l'amidon, des barres à ronger achetées en animalerie.
Une ou deux fois par semaine: du fromage blanc, du fromage, de la viande, des vers, des noix, des graines de tournesol, un œuf dur.
Les rats boivent beaucoup, il faut donc leur mettre de l’eau fraîche tous les jours. Rincez tous les jours le distributeur automatique afin que les bactéries et les algues ne puissent pas se développer. Ne donnez jamais d'eau gazeuse, qui cause des flatulences chez nos amis car ils ne peuvent pas roter.
Il y a parfois parmi les rats quelques spécimens potelés, qui ne pensent qu'à manger, quitte à en venir aux pattes pour voler la part de leurs compagnons plus faibles. Pour que ces rats dodus ne grossissent pas davantage et que les rats minces ne deviennent pas maigres, il faut ruser un peu: réduisez les aliments de base et donnez plus d'aliments frais. Après la promenade, mettez le rat mince dans la cage un quart d'heure avant le rat dodu et donnez-lui suffisamment de nourriture II pourra se remplir l’estomac avant que son congénère n'occupe le terrain Un jour de jeûne par semaine, où vous ne donnerez que des aliments frais, ne fera pas de mal à vos protégés. Au contraire, des études prouvent qu'un petit jour de diète est excellent pour la santé. Mais pas de régime radical, ils ne le supporteraient pas.

Donnez à vos rats une alimentation bien adaptée. Pour être heureux, il leur faut une nourriture saine, équilibrée et riche en vitamines. Les aliments mouillés ou pourris ne leur conviennent pas. Ôtez les aliments souillés de la cage.
Observez vos rats pour remarquer à temps les changements de comportement et d'aspect (manque d'appétit, perte de poids, pelage hirsute, nodules, blessures, etc.)

 

Quelques pathologies

Maladies gastriques et intestinales

S’ils ne sont pas nourris régulièrement, pas convenablement, ou s'ils sont excités, les rats peuvent avoir la diarrhée. Ne donnez à l'animal concerné que des graines, des biscottes ou des flocons d'avoine pendant quelques jours. Oubliez les aliments frais jusqu'à la disparition des symptômes. Veillez à ce que le rat malade boive beaucoup afin qu’il ne se déshydrate pas. Si la diarrhée persiste, il faudra vous rendre chez le vétérinaire spécialiste en rat.
Un ventre dur et ballonné combiné à un manque d'appétit est un signe de coliques. Le rat doit être examiné par le vétérinaire NAC.

Refroidissements

Un rhume avec écoulement nasal et éternuements indique un refroidissement. Banal au début, un rhume peut vite dégénérer en une dangereuse pneumonie. Si la respiration est sifflante, saccadée, la maladie est déjà à un stade avancé. Consultez rapidement un vétérinaire NAC. Attention, les animaux ne doivent pas être exposés aux courants d’air !

Chromodacryorrhée (larmes rouges)

L'animal concerné secrète des larmes et un écoulement rouge du nez, comme s'il saignait. Les rats possèdent, au niveau des yeux, une glande (glande de Harder) qui produit un pigment rouge lorsqu'ils ne se sentent pas bien. Le facteur déclenchant peut être un refroidissement, une diarrhée, un stress ou une maladie grave. En général, ces « larmes rouges » sont bénignes et passent d’elles-mêmes. Si le phénomène dure et que l'état général de l'animal se détériore, il faut vous rendre chez le vétérinaire spécialiste en rat.

Maladies respiratoires et mycoplasmose

Les maladies respiratoires sont très fréquentes chez les rats. Un trouble de ce genre peut être bien traité s’il est pris à temps. Consultez immédiatement le vétérinaire NAC si vous notez les symptômes suivants : respiration rapide, bruyante, sifflante ou saccadée. Pour faciliter la respiration des rats, augmentez le taux d’humidité dans exemple en accrochant des serviettes humides à proximité de la cage.
La mycoplasmose est une maladie bactérienne des voies respiratoires. On suppose que de nombreux rats sont porteurs de l’agent pathogène, mais que la maladie ne se déclenche que lorsque le système immunitaire de l'animal est affaibli, notamment par le stress, une cage sale, des écarts de température ou une autre maladie. Il faut alors leur administrer un antibiotique adéquat. Même si les symptômes (respiration rapide et bruyante) régressent, le germe reste présent et la maladie peut réapparaître à tout moment. En cas de mycoplasmose, un air trop sec irrite les voies respiratoires, veillez par conséquent à humidifier l'air de la pièce où habitent vos rats.

Inflammation des yeux

Une inflammation des yeux peut être due aux courants d'air. L'oeil se met à pleurer, du pus peut apparaître. Lavez régulièrement les yeux collés. Le mieux est de prendre pour cela un torchon humide et d'éliminer doucement les sécrétions. Si les troubles ne s'améliorent pas, demandez un collyre au vétérinaire. L’inflammation devrait passer en quelques jours.

Inflammation des coussinets

Sous l'effet de l'inflammation, les coussinets deviennent rouges à cause de petites blessures. Ces petites plaies peuvent être provoquées, par exemple, par une litière dure, coupante ou piquante. Les coussinets doivent alors être soignés avec de la pommade cicatrisante, mais la guérison peut prendre un certain temps. Pendant le traitement évitez si possible de laisser marcher les rats sur de la litière et préférez du papier journal ou de l'essuie-tout. Veillez à ce que le fond de la cage soit sec et propre.

Les parasites

Les parasites qui peuvent s'installer sur vos rats sont les puces, les poux, les acariens et les mallophages. Il faut lutter contre ces nuisibles. Une infection parasitaire se manifeste par des démangeaisons vives et durables. Le pelage devient terne, hirsute, avec parfois des chutes de poils. Les animaux ne tiennent pas en place et se grattent parfois jusqu'au sang. Les parasites ne sont pas anodins : c'est un problème sérieux qui doit être traité par le vétérinaire spécialiste NAC et rat à l'aide d'un insecticide. il est très important de respecter ses prescriptions. Les préparations utilisées sont toxiques et sont réservées à un usage externe.

La tête penchée (torticolis)

Ce syndrome peut être dû à une infection bactérienne qui perturbe, notamment, le sens de l'équilibre du rat. Le rat penche la tête de côté et vacille sous l'effet de la perte d'équilibre. Le vétérinaire peut traiter cette infection par des antibiotiques. Mais d'autres facteurs peuvent provoquer un torticolis, par exemple une blessure de l'oreille interne, un abcès, une attaque ou une tumeur au cerveau. Il peut arriver que le problème ne puisse être traité, mais le rat atteint pourra continuer à mener une existence digne, sauf s'il ne peut plus se nourrir lui-même, faire sa toilette ou contrôler sa motricité. Dans ce cas, il faudra peut-être envisager de mettre un terme à ses jours.

Les pathologies dentaires

Si les incisives sont trop longues, de sérieux problèmes peuvent apparaître, lorsque le rat n’a pas de quoi se limer les dents ou s'il mange trop peu. Un rat dont les dents sont atteintes mange beaucoup moins car cela lui fait mal. Il salive et maigrit. Les incisives trop longues doivent être raccourcies par le vétérinaire NAC. Contrôlez régulièrement la position des dents de vos rats. Attention, si les dents sont mal formées de naissance, les problèmes réapparaîtront toujours ! Il ne vous restera plus qu'à faire traiter régulièrement votre rongeur (limage).

Les tumeurs

Les rats développent fréquemment des tumeurs - en général bénignes -, mais il est important de les traiter rapidement.
Les rats développent souvent des tumeurs, dont la plupart sont bénignes apparaissent le plus souvent au niveau des mamelles et des pattes arrières. Ces tumeurs forment d'abord de petits nodules, puis augmentent rapidement de volume. Plus on fait retirer une tumeur tôt, mieux c'est. Les vétérinaires habitués aux rats effectuent très souvent cette opération. Les risques liés à l’opération dépendent de l'état général de l'animal.

Les abcès

Les rats font très fréquemment des abcès. Pour les débutants, il est difficile de distinguer une tumeur d'un abcès. L'abcès se caractérise aussi par un nodule, mais plus mou, parce qu’il est rempli de pus. Les abcès se développent à partir de petites plaies infectées. On peut les faire mûrir et éclater à l'aide de pommade, ou les faire enlever par le vétérinaire NAC. Une visite chez le praticien est toujours conseillée. La plaie doit être correctement traitée pour éviter la formation d'un nouvel abcès. Il faut parfois donner des antibiotiques au rat.

La paralysie de l'arrière-train

Cette pathologie est liée à l'âge et se rencontre souvent chez les mâles âgés. Elle apparaît insidieusement. On ne la remarque souvent que lorsque le rat ne peut plus utiliser ses pattes arrière, qu'il traîne alors comme une otarie. Cette maladie nous paraît plus grave qu'elle ne l'est en réalité pour le rat. Les rats atteints de paralysie ne souffrent pas et restent en forme, à ceci près qu'ils sont limités dans leurs mouvements. Aménagez la cage en tenant compte des difficultés de votre rat impotent (avec, par exemple, des rampes plates plutôt que des échelles) et veillez à ce qu’il puisse atteindre facilement l'eau et la nourriture. S'il ne peut plus faire sa toilette lui-même, c'est à vous de prendre le relais, avec une brosse pour bébé ou une brosse à dents souple.
Attention, si un rat jeune présente des signes de paralysie, il faut vous rendre rapidement chez le vétérinaire spécialiste.

La cécité

Ce sont surtout les rats albinos qui deviennent aveugles, mais parfois aussi les rats aux yeux bruns. Cette cécité peut être due à une cataracte, à des infections ou à une blessure de la rétine. Si vous constatez que le cristallin s’opacifie ou que votre rat change de comportement, c'est peut-être qu’il devient aveugle: le rat dont la vue baisse est facilement effrayé, hésite à sauter ou à marcher, semble désorienté. Facilitez-lui la vie en ne modifiant pas l’aménagement de la cage ou de la zone de promenade. Il pourra s'orienter à l'aide des repères olfactifs. Les rats ne souffrent pas de la cécité. Leur vue n'est de toute façon pas très bonne, le toucher, l'ouïe et l'odorat étant pour eux plus importants.

Les zoonoses

Les zoonoses sont des maladies qui peuvent être transmises de l’animal à l’homme. Les rats peuvent, être atteints par des infections fongiques transmissibles à l’homme. Celles-ci se manifestent par une peau squameuse, des grattages, des chutes de poils aux endroits atteints.

En cas de doute, allez sans tarder chez le médecin. Tant que vous ou votre rat souffrez de zoonose, prenez les précautions qui s’imposent Si vous êtes malade, confiez à une autre personne le soin de s'occuper de vos rats. Si ce n’est pas possible, portez un masque lorsque vous le faites. Désinfectez vos mains après tout contact avec les animaux et leurs accessoires (écuelle, distributeur d'eau).

La leptospirose est aussi une zoonose transmissible du rat à l’homme. Le risque de contagion émane toutefois surtout des rats sauvages II existe très peu de chances que vos rats vous la transmettent ! La leptospirose s’accompagne de symptômes identiques à ceux de la grippe et, si elle n’est pas traitée, elle peut entraîner des dysfonctionnements des reins et du foie ainsi que des hémorragies internes. Elle se traite, chez le rat comme chez l'homme, par des antibiotiques.

Les soins aux malades

Après une opération, laissez le rat seul dans une cage ou une boîte séparée pendant quelques jours. Placez les cages côte à côte pour maintenir un contact visuel et olfactif entre les membres du groupe.
Tapissez l’« hôpital » d'essuie-tout propre que vous renouvellerez souvent. Donnez au rat de l’eau au biberon ou à la seringue. Des fruits aqueux, comme un morceau de melon, apportent aussi de l'eau. Respectez les prescriptions du praticien. Attention aux remèdes de grand-mère, demandez d’abord conseil à un professionnel. Pour certaines maladies, il existe parfois un traitement alternatif efficace, parlez-en au vétérinaire spécialiste en rat. Laissez le rat malade au calme. Expliquez à vos enfants qu’il est malade et qu’ils ne doivent pas jouer avec lui pendant un moment.

 

Alimentation

Proportionnellement à sa taille, le rat est le plus vorace des rongeurs de compagnie : il consomme 20 à 30 g d’aliments par jour, soit un dixième de son poids. Omnivore, il est principalement végétarien mais ne dédaigne pas les apports protéiniques. Même si à l’état sauvage le rat récure nos poubelles, nettoie les charognes, recycle le cuir, le papier, les huiles, le savon et le caoutchouc (la seule population ratière de Paris, soit 2 millions d’individus, consomme 800 tonnes de nourriture par jour !), il n’est pas question de considérer votre rat domestique comme un agent de voirie ! Si vous ne trouvez pas une alimentation sèche spécifique pour rats composée de pellets (aliment complet et compressé), celle pour cochon d’Inde conviendra. Il faut toutefois y ajouter des graines de tournesol et de maïs, des flocons d’avoine, des fruits secs déshydratés, des nouilles crues et quelques raisins secs. Donnés alternativement et à raison de une fois par semaine, du fromage blanc, un morceau de fromage à pâte dure, un jaune d’œuf cuit, un morceau de viande de poulet cuit, un os à mâcher pour chien seront des plus appréciés. Légumes et fruits sont riches en vitamines : maïs, brocoli, céleri, concombre, chou-rave, carotte, salade (à l’exception de la laitue), asperge, chou-fleur, pomme, banane, framboise, fraise, pêche, abricot et prune (enlevez le noyaux). Légumes et fruits doivent être lavés et bien séchés. Du pain rassis, du pain suédois, des branches de noisetier, de saule et de pommier assouvissent le besoin de ronger. Des jeunes pousses ou des germes de graines de céréales (riches en vitamine E) sont conseillé, notamment durant l’hiver. Les noix, noisettes, châtaignes et cacahuètes sont très riches en lipides et doivent être données avec parcimonie, en guise de friandises. Pour augmenter le plaisir, donnez-les avec la coquille ou l’enveloppe. Besoin en eau : environ 50 ml/j.

Ce site utilise des cookies

Nous utilisons des cookies pour assurer le bon fonctionnement du site. Vous pouvez consulter nos mentions légales et notre politique de confidentialité pour plus d'informations.