L’extraction totale des dents chez le chat - Dentisterie

L’extraction totale des dents chez le chat :

Souvent évitée par les propriétaire mais également par les vétérinaires tant cette technique chirurgicale parait barbare ou handicapante pour l’animal, il est pourtant souvent nécessaire d’y recourir pour le bien-être de l’animal.

Lors d’échec des traitements médicamenteux, de récidive trop fréquente, de traitement décevant ou de maladies associées, l’approche chirurgicale s’avère le plus souvent indispensable.

En effet, lorsque les injections de cortisone et tous les autres moyens médicamenteux évoqués dans l’article précédent sur la gingivite chronique chez le chat ne donne plus de résultats, c’est la seule solution curative pour éviter une souffrance inutile à votre animal et des risques non négligeable d’effet secondaire due aux injections trop répétées de cortisone (diabète, insuffisance cardiaque, etc.).

Il est très important de faire appel à un vétérinaire plus spécialisé en dentisterie animale pour une extraction complète des dents car extraire une dent saine qui tient est beaucoup plus compliqué qu’un simple détartrage avec extraction de dents déjà à moitié déchaussées voir même qui ne tiennent plus.

L’extraction dentaire totale peut sembler cruelle et agressive mais c’est la chirurgie qui supprime le plus durablement les douleurs chez les chats atteints de gingivite chronique.Contrairement à une idée reçue, les chats sans dents continueront à manger des croquettes comme avant car leur gencive va durcir et deviendra presque aussi efficace que les dents d’origine, d’autres goberont tout simplement leurs croquettes sans les mâcher.

Pathologies associées

Généralement, les chats sont atteint d’une pathologie associée à leur stomatite chronique comme la péritonite infectieuse féline (PIF), la leucose féline (FIV ou FeLV), le calicivirus ou l’insuffisance rénale chronique, il pourra donc difficilement recevoir des traitements à base de cortisone sur du long terme, la solution sera souvent inévitable lors de stomatite chez le chat : l’extraction dentaire totale par un dentiste spécialiste vétérinaire.

Les chats souffrants de cette pathologie sont extrêmement douloureux :
- hésitent à manger, crient quand il mange ou ne mange simplement plus,
- montrent des signes d'irritations, d'anxiété,
- changent leur manière de manger (un seul coté de la bouche),
- bavent parfois avec du sang,
- à une mauvaise haleine, parfois des ulcères en bouche.

Cause et conséquence de la maladie

Bien souvent, la cause de cette maladie est une réponse immunitaire exagérée, soit à des substances émises par les bactéries, soit par les virus et à un déficit immunitaire local au niveau de la gencive, le résultats est que les dents jouent le rôle de véritables corps étrangers.
La maladie du collet se met rapidement en place, les racines dentaires sont attaquées par l'immunité du chat et sont détruite avec l'inflammation (résorption du collet).

ici la racine postérieure à presque disparu

Pourquoi faire appel à un dentiste vétérinaire ?

Des formations en dentisterie existent en médecine vétérinaire et l’équipement pour effectuer un détartrage n’est pas le même que pour effectuer une extraction totale des dents du chat.Pour enlever une dent, il faudra d’abord s’équiper un minimum et utiliser du matériel spécifique : un luxateur dont l’objectif est de couper le ligament tenant la racine dentaire à l’os dans l’alvéole, ensuite, un élévateur est utilisé pour lever la dent et la déchausser de l’alvéole. Ses deux instruments de différentes tailles sont nécessaire de façon à pouvoir utiliser une gamme d’outils appropriée pour chaque taille de racine.
Ensuite, et c’est souvent cette étape qui est négligée par le vétérinaire non spécialisé en dentisterie, il faut décoller la gencive de l’os tout autour du trou béant laissé par la dent et ensuite appliquer des points de sutures pour refermer proprement la gencive avec du fils de petit calibre, monofilament résorbable.

Gestion de la douleur

Lors de cette chirurgie, des protocoles d’anesthésie et d’anti-douleur puissants et spécifiques sont appliqués pour éviter toutes douleurs avant, pendant et après la chirurgie, ce protocole inclue notamment l’utilisation de la méthadone et parfois même du fentanyl en perfusion continue ce qui permet bien souvent aux chats de se renourrir le soir même.

Une suture trop souvent laissée pour compte ...

Photo après la suture de la gencive en fin de chirurgie,
la bouche est propre et saine grâce aux sutures trop souvent non réalisées.


Certaines dents possédant plusieurs racines devront être coupées avant de pouvoir être luxée, c’est le cas par exemple des molaires, ce travail sera effectué via une unité dentaire à micromoteur (similaire au dremel du commerce mais en beaucoup plus puissant, plus précis et munis de protection pour éviter d’endommager la mâchoire).D’autres ustensile comme des daviers, rugine, fraise et autres pinces spéciales pour récupérer des racines éventuellement fracturée pourront également être utiles.


Pour toutes ses raisons, nous vous conseillons lors d’échec médicamenteux, de recourir à l’extraction totale des dents de votre chat par un vétérinaire expérimenté en dentisterie et possédant le matériel (unité dentaire) et les connaissances (formations) appropriées à cette chirurgie.

Ce site utilise des cookies

Nous utilisons des cookies pour assurer le bon fonctionnement du site. Vous pouvez consulter nos mentions légales et notre politique de confidentialité pour plus d'informations.